mercredi 18 avril 2018

Immunofluorescence

L’immunofluorescence est une méthode de visualisation par fluorescence de composantes spécifiques de la cellule ou d’un tissu. À l’aide d’un microscope à fluorescence, nous sommes en mesure d’observer ces différentes composantes. En effet, notre appareil, Cytation3, nous permet de mesurer une intensité de fluorescence et ainsi de déterminer si la protéine d’intérêt est présente, ce qui nous offre l’opportunité d’obtenir des résultats quantitatifs et qualitatifs de nos expérimentations. Les techniques immunomarquage sont également utiles pour localiser les protéines à l’étude dans les cellules ou le tissu.


WS-1, 4XWS-1, 4X HaCat, 20XHaCat, 20X WS-1, 20XWS-1, 20X
Merci à Audrey Bélanger pour les photos d’immunofluorescence

En résumé, l’immunofluorescence consiste à marquer, à l’aide d’anticorps couplés à un fluorochrome, la protéine que l’on désire étudier. Deux principales méthodes peuvent être utilisées; l’immunofluorescence direct ou l’immunofluorescence indirect.

L’immunofluorescence direct consiste à mettre en contact l’anticorps couplé à un fluorochrome avec les cellules ou le tissu que l’on veut étudier. Ensuite, il suffit d’observer au microscope à fluorescence.

L’immunofluorescence indirect consiste à utiliser successivement deux anticorps, le premier anticorps est dirigé vers la composante qui nous intéresse et le second anticorps couplé à un fluorochrome est dirigé vers le premier.


Source: Wikimedia, Westhayl618